Lecture #1

03:16




Pour cette nouvelle année je me suis promis de lire plus. A l'heure où j'écris cet article, ma résolution est toujours d'actualité, d'autant plus que ce blog devrait me servir de compte rendu littéraire.

Le premier livre que j'ai terminé en ce début d'année 2017 : Les intéressants de Meg Wolitzer. Un livre qui porte bien son nom ! Un pavé de 580 pages qui trace 40 ans de vie d'un groupe d'amis qui se rencontrent dans un camp d'été dans les années 70. Au-delà d'une narration efficace, et de personnages attachants, Meg Wolitzer n'écrit pas un simple roman d'apprentissage, mais nous plonge et confronte aux réalités de la vie, et non pas d'une seule génération comme on pourrait le lire dans certaines critiques.
Entre prédispositions sociales, le clivage entre vie banale et réussite artistique, c'est un véritable recueils de portraits psychologiques.
On vit l'histoire à travers les yeux de Julie, rebaptisée Jules par ses amis, à laquelle je me suis facilement identifiée (certainement la raison pour laquelle j'ai tellement accroché à ce livre). La difficulté de se construire, les désillusion lorsqu'elle doit se résigner à abandonner son rêve de devenir actrice et se "contenter" du métier de psychologue. Le clivage entre le succès, la fortune & la réalité du mode de vie de la classe moyenne New-Yorkaise. Mais surtout une réflexion sur la vie classique, banale, et sur le comment l'apprécier.
On quitte ce livre en ayant l'impression d'avoir fait parti de cette bande d'ami, de les avoir accompagnés dans la réflexion et leurs choix. Une bande qui tient bien son nom : les intéressants.
Un pavé de 580 pages qui trace 40 ans de vie d'un groupe d'amis, mais qui passe en un instant.

You Might Also Like

0 commentaires